A friend posted some Elliott Smith today on his Facebook page

“A friend posted some Elliott Smith today on his FB page and I remembered that his song “Good To Go” is supposedly about Tammy Watson, who was our cover model for the 1994 book of the same name (long out of print!) He was touring with her band Kill Sybil and he had a crush on her.”

Jim Jones

Advertisements

En avril 2000 paraissait Figure 8, le cinquième album d’Elliott Smith, le dernier publié de son vivant

 

 

“En avril 2000 paraissait Figure 8, le cinquième album d’Elliott Smith, le dernier publié de son vivant. Un album venimeux, exubérant, contradictoire et ambitieux, difficile d’accès selon certains, le plus accessible pour d’autres, un album dont la lumière ambiguë a pu déconcerter ceux – ils sont nombreux – qui préfèrent ne voir en Elliott que la noirceur cathartique et se sont sentis trahis par la palette de couleurs déployée ici. Album de l’ambivalence : là où certains percevaient un retrait émotionnel, quelques-uns entendaient à l’inverse une confession plus frontale encore qu’auparavant, portée au point d’incandescence, parée de cordes, ourlée de sophistication et constellée d’éclats bien moins domestiqués  que dans XO. Album au bord du vide, toujours sur la corde raide, Figure 8 est un vertige, celui du funambule qui hésite entre regarder en arrière ou tomber, entre distance et défi, celui du boxeur au bord du K.O., aussi. Un vertige et un malentendu… cet album-là a été mal compris, mal aimé, c’est presque toujours celui qui sera cité en dernier, certainement le plus difficile à cerner.

Cinquante deux minutes, seize titres, et puis quelques chansons fantômes, vingt-cinq pistes ayant été enregistrées à l’origine pour figurer sur le disque.

Avant d’être publié, Figure 8 a longtemps porté un autre nom : Place Pigalle. Deux titres pour deux chansons enregistrées pour l’album, mais n’y figurant finalement ni l’une ni l’autre. Deux absences, deux négatifs pour un titre, deux énigmes et deux indices pour comprendre que ce qui se joue dans Figure 8 n’est pas étranger à ce jeu sur  le visible et le caché.  Continue reading

He didn’t like himself

 

 

“He didn’t like himself. He was turning into a person that he would hate (…) I think he sort of lost the ability to fight to be the individual that he wanted to be. And I think he was just like, fuck it, just take me on the bus. He let go of something (…) And so he just would be around people that would make life easier than being the person he really wanted to be.”

E.V. Day